THE THREAT. Felix E. Feist. 1949 

cover-1

Production : Hugh King (pour RKO)

Scénario : Dick Irving Hyland d'après une histoire de Hugh King 

Directeur de la photographie : Harry Wild 

Avec Charles McGraw, Michael O'Shea, Virginia Grey, Anthony Caruso, Frank Conroy et Julie Bishop

 

Plusieurs prisonniers s'évadent de la prison de Folsom en Californie. La police se met rapidement en alerte car l'un des évadés, Kruger, un tueur condamné à mort, avait promis de se venger du procureur qui avait participé à son procès ainsi que du policier qui l'avait arrêté. Malgré les protections mises en place, les deux hommes sont successivement enlevés par les complices du tueur, ainsi que Carol, une danseuse de cabaret, compagne de l'associé de Kruger, qui, pense ce dernier, est la seule a avoir pu le dénoncer à la police.

Kruger oblige un transporteur routier à conduire ses complices et les otages dissimulés à bord de son camion vers un endroit isolé du désert de Californie, ou un avion, piloté par le complice de Kruger, doit les rejoindre et leur permettre de s'échapper. L'attente commence... alors que la police les recherche... 

The-Threat 

Je précise qu'il ne s'agit pas d'un film noir. C'est un polar, un film policier, un film de gangsters mais pas un Noir. L'intérêt du film n'est pas non plus dans son originalité. C'est du classique, du solide, c'est formidablement bien fait mais dans certaines limites. 

L'intrigue fait penser à celle de "THE TRAP/Dans la souricière" de Norman Panama mais alors que dans ce film on se disperse avec de la psychologie, avec les histoires familiales mal réglées des 2 frères incarnés par Richard Widmark et Earl Holliman, sur leurs rivalités amoureuses ayant pour objet Tina Louise, etc...Point de tout çà dans THE THREAT. C'est plus simple et plus puissant. On est au plus près des personnages dans la simplicité de leurs pulsions, dans la force de leurs motivations. Il y a le tueur et ses complices et...les victimes en devenir qui luttent pour leurs survies. Entre les deux, ceux ou celles qui essaient de tirer le plus petit avantage de la situation quitte à pactiser avec le diable. Un type apeuré mais assez courageux pour tenter de se rebeller. On est dans le "factuel" et dans l'essentiel des personnages mais c'est très habilement fait. 

L'interprétation est très bonne mais sans performances voyantes sauf celle, spectaculaire et excellente de Charles McGraw en tueur impitoyable. Surement un de ses meilleurs rôles avec celui de "L'enigme du Chicago express". 

The-Threat12

Ces 65 minutes passent très vite et on ne s'ennuie pas une seconde, pour autant ce n'est pas non plus un de ces films, polars ou pas, aussitôt vus, aussitôt oubliés. 

Ce film assez méconnu a été réalisé par un metteur en scène qui l'est presque autant. Il a pourtant réalisé des polars plutôt intéressants mais dont la plupart sont durs à voir (j'y reviendrais). The devil thumbs a ride, The man who cheated himself et les plus connus "Amants du crime" et "La reine du hold-up". Une biographie sportive,  "The golden gloves story" est visible et a une petite réputation . Et surtout il a réalisé deux ou trois westerns ou semi-westerns (La vallée des géants). Ce sont ses films les plus célèbres. 

Silver ne dit pas de conneries de THE THREAT...puisqu'il n'en parle pas. Quand à Tulard, çà commence plutôt bien. Son résumé est fidèle au film, par contre il poursuit en déclarant que la plupart des interprètes du film sont méconnus sauf Virginia Grey. Et Charles McGraw, Jean, c'était qui, un peintre ?!

threat11 

Vu en VOST. Le film est passé à la TV chez nous. A ma connaissance, pas de DVD.