EDGE OF ETERNITY. LE SECRET DU GRAND CANYON. Don Siegel. 1959 

001ea1c2

Production : K. Sweet pour Columbia

Scénario : K. Swenson et R. Collins

Photographie : Burnett Guffey 

Avec Cornel Wilde (Leslie Marin), Victoria Shaw (Janice Kendon), Edgar Buchanan (Le shérif), Jack Elam (Bill Ward), Mickey Shaughnessy (Scotty O'Brien) 

Un homme arrête son véhicule au bord du précipice du grand canyon. Il scrute l'horizon avec des jumelles semblant chercher quelque chose ou quelqu'un. Un homme surgit alors derrière lui, débloque le frein à main et précipite la voiture vers l'homme qui surplombe le vide. Celui ci évite la chute de justesse et dans la lutte qui suit, l'agresseur est projeté dans le vide. Très rapidement l'homme est cependant retrouvé pendu dans le chalet d'accueil d'une mine d'or désaffectée. On lui a lié les mains dans le dos, puis le contremaitre d'une unité d'extraction de guano qui travaille dans le canyon déclare la disparition d'un employé. 

Pour le shérif adjoint l'enquête commence. Il s'agit d'abord d'identifier l'inconnu, l'étranger retrouvé pendu... 

eoemkv3

Les lieux de l'action :  

-Les paysages semi-désertiques de l'Arizona. Ses routes poussiéreuses. Celui très spectaculaire du grand canyon bien mis en valeur par la photo qui a du accentuer les ocres et les rouges.

-La ville minière abandonnée, la mine elle-même et son bureau d'accueil dans lequel le premier meurtre sera commis. 

-Le site de l'exploitation de guano qui surplombe le canyon.

-La résidence des Kendon, propriétaires des mines d'or du secteur. 

-On verra très peu de scènes urbaines, en dehors de celles se déroulant dans le bar de la ville. 

Les différents protagonistes : 

-Leslie Martin (Cornel Wilde) : Le shérif adjoint du comté. C'est lui qui mène l'enquête. Il a fait des études juridiques, aurait voulu être procureur mais devenu veuf très jeune, il a sombré. C'est un homme en difficulté dont on a mis en cause l'efficacité du travail dans son poste précédant et la encore le procureur qui veut se débarrasser de son supérieur hiérarchique, le vieux shérif incarné par Edgar Buchanan met en cause son travail lors de l'enquête qui s'avère complexe. 

-Scotty O'Brien (Mickey Shaughnessy) : Il tient un bar dans la ville principale du secteur. Personnage jovial et blagueur. C'est chez lui que vient boire le fils désoeuvré de la famille Kendon. 

-Bill Ward (Jack Elam) : Le contremaitre de la société d'extraction de guano. L'entreprise utilise un téléphérique pour traverser le canyon ( Siegel saura s'en servir). Par ailleurs, l'entreprise était l'employeur d'un homme qui disparait soudainement et qui est recherché. 001ea1cd

-Le clan Kendon :

Le père Jim, propriétaire des mines désaffectées.

Le fils Bobby, jeune homme oisif qui passe son temps à picoler.

La fille Janice, qui a fait des études loin de l'Arizona, et qui revient le temps d'un été.  

De tous les polars de Siegel, c'est sans doute celui ci que j'aime le moins. Je dis bien polar ou thriller. On entend parfois que ce film serait à cheval entre le policier et le western...Ben non, ou alors c'est qu'à chaque fois qu'au cinéma on nous promène dans un site naturel spectaculaire, on est dans un western. Certes y'a aussi un shérif, des meurtres, des affreux et une sorte de règlement de compte final mais c'est bien un polar. 

Le site du grand canyon est bien utilisé par Siegel. Dans la séquence d'ouverture, une tentative de meurtre et ensuite par 2 fois lorsque pour les besoins de l'enquête le shérif joué par Cornell Wilde utilise un avion pour survoler le site et enfin dans la spectaculaire scène finale mais çà tient presque plus de la balade touristique qu'autre chose. 

Les autres atouts du film :

Cornel Wilde. Je l'aime bien le Cornel. Qu'il porte le costard dans des polars en noir et blanc, sa tenue de camouflage "spécial forêt" avec ses collants verts ou qu'il court à poil dans la savane, je l'aime toujours. 

Victoria Shaw. Une beauté remarquable, un sourire éclatant -il y a des gens comme çà, hommes ou femmes, qui semblent avoir des dents surnuméraires...- et bien sûr du talent. Elle aura eu une carrière rachitique avant de mourir bien jeune, conséquence d'un asthme sévère. On l'aura vu dans des rôles secondaires dans Alvarez Kelly et Mondwest. Dans un rôle un peu plus important dans "Tu seras un homme mon fils" et surtout dans l'excellent CRIMSON KIMONO de Fuller. Le témoin a protéger qui hésite entre les 2 amis inspecteurs de police, c'est elle. C'est une des quelques filles au sujet desquelles je me suis dit en les découvrant pour la première fois sur un écran "Elle aurait pu être une star". Y'en a comme çà quelques unes. J'en nomme une autre encore plus obscure, Faye Marlowe, la jeune pianiste du HANGOVER SQUARE de John Brahm. 

Jack Elam. Par contraste, une de mes sales trognes préférées. Mais attention, c'est pas parce que Jack est au générique d'un film que fatalement c'est le plus dégueulasse de l'histoire, parfois y'a un piège...

 001ea1c4

Vu en VF. Le film est passé à la TV chez nous. Il faut supporter Martine Sarcey et MIchel Roux mais c'est le prix à payer pour découvrir ce film car je crois que le film n'a jamais été diffusé en VOST.