CONVICTED. LA LOI DES BAGNARDS. Henry Levin. 1950

convicted-glenn-ford-classic-dvd-89f9 

Avec Glenn Ford (Joe Hufford), Broderick Crawford (George Knowland), Milliard Mitchell (Malloby), Dorothy Malone (Kay Knowland) et dans des rôles secondaires, Ed Begley, Will Geer (Mapes), John Doucette et Whit Bissel. 

 

Joe Hufford, un jeune homme qui vient de revenir chez lui après 4 ans passé à la guerre, est arrêté après une bagarre dans une boite de nuit. Il a été pris à parti par l'ancien petit ami jaloux de sa compagne du soir. Les 2 hommes ivres en sont venus au main et par malchance, l'homme qui a été projeté à terre durant la lutte, tombe dans le coma et meurt dans les jours qui suivent. Le procureur bien qu'il se prenne de sympathie pour lui est contraint de l'inculper d'homicide involontaire mais lui donne des conseils pour qu'il écope du moins possible, lui conseillant même de changer d'avocat car celui envoyé par sa société semble incapable de le défendre correctement. Rien n'y fait, mal défendu, Joe est condamné à une lourde peine. 

Arrivé en prison, il sympathise avec Malloby et Mapes, des récidivistes qui ont déjà passés plusieurs séjours en prison. Mapes projète de s'évader avec d'autres détenus et Joe hésite à prendre le risque de se joindre à eux. Malgré les doutes de Malloby, qui les prévient qu'il est probable que Ponti, un autre détenu qui passe pour être un indicateur des gardiens, les trahissent, Il accepte néanmoins pour pouvoir enfin revoir son père qui se meurt. 

Cependant, son père meurt trop tôt. Lorsque Joe apprend la nouvelle, il répond par la violence à une provocation d'un gardien et se retrouve en cellule d'isolement ce qui lui évite d'être exécuté car tous les évadés comme annoncé par Malloby ont été mitraillés par les gardiens.

Malloby et les autres vieux détenus ne pensent qu'à se venger de Ponti...Joe est libéré du mitard et est surpris de voir arriver un nouveau directeur qui n'est autre que le procureur qui l'avait fait condamner...

convicted 3 

Un film de prison très particulier. Le destin qui s'acharne sur Joe Hufford et la personnalité même de Glenn Ford et son interprétation entraine le film routinier de prison vers le Film Noir. Pour autant, c'est loin d'être une grande réussite, tout au moins pour qui se préoccupe de vraisemblance car les nombreuses péripéties de ce film sont assez invraisemblables à commencer par les circonstances d'un crime commis en prison et en raison d'une idylle amoureuse hautement improbable entre un détenu (Joe) et la fille du directeur de la prison (Kay, joué par Dorothy Malone). 

Le film vaut surtout pour l'interprétation, à commencer par celles des 2 principales têtes d'affiche, Glenn et Broderick.  

Broderick Crawford, rugueux comme toujours. A sa prise de poste, sa grosse voix et sa forte personnalité s'imposent courageusement au milieu d'un début d'émeute. On connait, on a déjà vu mais çà fait son petit effet. C'était un procureur "humaniste" (çà existe ?)...et il deviendra un improbable (Y'a de ces hasards parfois...) directeur de prison. Il reprend en main les méthodes plutôt rugueuses des matons sans pour autant abandonner les règles sévères du fonctionnement d'une prison. C'est le moment de parler de sa fille, Kay, charmante jeune femme un brin idéaliste (ben forcement avec l'éducation reçu du papa) et qui va bientôt déceler derrière la crasse, la méfiance et le désespoir de Joe, un type encore sauveable (peut-être) et qui ne mérite pas de finir sa vie en prison. 

Glenn Ford campe un jeune homme ordinaire qui a fait son devoir à la guerre durant 4 ans. A son retour, il récupère un bon boulot et tout à coup tout s'effondre pour lui suite au décès accidentel de cet inconnu. Pour lui c'est le début d'une descente au enfer car le quotidien de la prison nous est montré dans toute sa dureté. Ce sont encore une fois les heureux hasards, l'idylle improbable et les péripéties pré et post évasion(s) qui déçoivent... 

Tous les seconds rôles parmi lesquels ont reconnait un paquet de têtes bien connues (voir plus haut) sont eux aussi excellents. 

convicted 1

J'ajoute qu'on pourra parfois déceler une pointe d'humour noir. Lorsque le nouveau directeur s'installe, le gardien chef en place choisit parmi les détenus ceux qui seront plus particulièrement attachés au service du directeur. Le gardien présente les hommes au personnage incarné par Broderick Crawford qui approuve les choix du gardien, et impose Joe Hufford, son protégé, comme chauffeur. Plus tard, on découvrira que le

barbier choisit avait des années plus tôt été condamné à vie par le directeur, alors qu'il était encore procureur, pour avoir égorgé un homme. Même chose pour le cuisinier choisit qui avait été condamné pour avoir empoisonné le repas de sa femme. Le cuisinier empoisonneur sera encore d'une ou deux scènes (un peu) amusantes. 

Voici encore un film sur lequel Silver dans "l'Encyclopédie du film noir" raconte n'importe quoi. Même le résumé est totalement à la ramasse. 

Vu en VOST. Passé assez fréquemment à la TV mais pas hier.