ATGUNPOINT

Réalisation : Alfred L. Werker
Scénario : Daniel B. Ullman
Produit par Vincent M. Fennelly
Allied Artists (distribution France, Warner)

Avec :

Fred MacMurray (Jack Wright)
Dorothy Malone (Martha Wright)
Skip Homeier (Bob Dennis)
Walter Brennan (Doc)
Whit Bissell (Clem)
Tommy Rettig (Billy Wright)

Dans la petite ville paisible de Plainview surgissent les 5 membres de la bande Dennis du Kansas. Ils attaquent la banque, l'un d'eux tue le caissier puis c'est au tour du vieux Marshal d'être abattu alors qu'il tentait de s'interposer. Jack Wright, le propriétaire du magasin général de la ville se saisit du révolver de son vieil ami et tire sur les individus en fuite, blessant grièvement un des frères Dennis qui est ensuite achevé par le tir de carabine d'un autre habitant de la ville. Wright et Henderson, les 2 tireurs, sont traités comme des héros par la population, ils sont fêtés et ont même l'honneur de faire la une du journal local. C'est ainsi que les autres membres de la bande réfugiés dans une cabane à proximité de la ville, apprennent le nom des tireurs. A l'initiative de Bob Dennis, le frère de l'homme abattu, une nuit ils reviennent en ville et abattent Henderson qui rentrait chez lui. Dès le lendemain, les habitants de Plainview commencent à éviter le nouveau héros…

Le point de départ, c'est une variation sur le thème de High Noon, l'homme seul, abandonné par la population de sa ville, qui devra se battre contre une bande d'affreux, ici des pilleurs de banque. la comparaison s'arrête là car ce film de Werker est tourné dans un style totalement différent et les personnages principaux sont eux aussi à des années lumière du film de Zinnemann. Le personnage principal n'est en rien un surhomme ni une gâchette imbattable à 1...contre tous. Présent au moment de l'attaque, l'épicier avait juste ramassé l'arme du marshall abattu et le bras tremblant avait tiré et atteint sa cible grâce à un "tir chanceux". Jack, en dépit de ses protestations, est salué comme un héros par tout le monde, même s'il ne sera jamais héroïsé à aucun moment du scénario, sa réputation est faite et c'est dangereux lorsque les autres membres de la bande à laquelle appartenait l'homme abattu reste aux alentours. Inconscient du danger qui le guette, Jack n'est même pas mécontent d'avoir changé de statut dans sa communauté. Il était présenté comme quelqu'un d'effacé, d'austère et il profite tout à coup d'un certain prestige, y compris auprès de sa famille. Classique, mais pas mal présenté...

Tout change lorsque les habitants prendront conscience des conséquences de cet acte initial, de la responsabilité prise inconsciemment par Jack. Exposé à la vengeance du frère de l'homme abattu et vivant dans la crainte de voir revenir la bande, les habitants de la petite ville vont les uns après les autres fuir le voisinage de Wright, des Wright devrais-je dire car même sa femme (Dorothy Malone) et son fils (Tommy Rettig) seront mis à l'écart par la population. Un seul tiendra vraiment le coup, le vieux médecin incarné par Walter Brennan. Je n'en dit pas plus. C'est un film simple comme bonjour. On redoute les grands discours, il n'y en a pas, à part ceux un brin moralisateur de Brennan. La petite ville est décrite avec un certain réalisme et un certain coté "naturaliste" de la mise en scène de Werker sert bien le propos. Même l'allure et la personnalité de Fred MacMurray sert le propos. Il n'était pas fait pour le genre…mais un épicier dans un cadre de western, c'était pour lui (sans ironie aucune). A l'exception des "Texas Rangers (La légion des damnés), Fred MacMurray a tourné des westerns surtout vers sa fin de carrière, juste avant sa dernière période Disney et pour moi ce n'est vraiment pas dans ce genre qu'il aura été le plus à l'aise. Il était en revanche très agréable dans la comédie, le genre dans lequel il s'est le plus illustré et pas mal du tout :mrgreen: dans certains films noirs. Enfin, on peut aussi trouver un certain agrément en jouant à : Mais qui c'est donc celui là ? Tant le nombre de têtes à western, bien connus des amateurs passent en grand nombre dans ce film : John Qualen, Jack Lambert, James Griffith, Irving Bacon, Harry Shannon, Frank Ferguson, Dabbs Greer, etc…

Ce film est un des derniers réalisés par Werker que l'on connait pour ses autres westerns de fin de carrière. Je n'ai pas vu le premier, The Last Posse mais il a des défenseurs. Le suivant, Trois heures pour tuer avec Dana Andrews est assez moyen. Le meilleur et d'assez loin est selon moi le précédent film critiqué, Rebel in Town, enfin le dernier, Canyon Crossroads m'est également inconnu. Ses débuts avait été modeste mais il a parfois dirigé des acteurs de 1er plan dès les années 30. Je connais Le proscrit (Kidnapped), un assez bon film d'aventure commencé par Preminger (passé sur le sat). Fantômes déchainés un Laurel et Hardy tardif est poussif voir pire (pas été au bout. DVD zone 2 ). Shock et surtout Il marchait la nuit, tous les 2 édités sont des Films Noirs qui se regardent, surtout le second qui est excellent mais il a été en partie réalisé par Anthony Mann.