DANGER SIGNAL. Robert Florey. 1945

493490_1020_A

 

Avec Zachary Scott (Ronnie Mason), Faye Emerson (Hilda Fenchurch), Mona Freeman (anne Fenchurch), Rosemary DeCamp (Dr. Silla), Bruce Bennett (Dr. Lang) et Richard Erdman (Bunkie Taylor)

La gérante d'un immeuble bon marché découvre au détour d'un article du journal local qu'un mari lance un avis de recherche sur sa femme disparue depuis des mois, or elle a reconnu la femme d'un prétendu couple qu'elle héberge et vient frapper à leur porte prenant à témoin le voisinage devant le scandale de la situation.  Mais à ce moment même,  penché sur le corps de sa compagne, l'homme récupère sa bague de mariage, se saisit de la plus grande partie de l'argent contenu dans son sac à main et tranquillement s'enfuit par la fenêtre et disparait. La police qui a découvert sur les lieux une lettre écrite de la main de la victime annonçant  son suicide ne semble pas prête à lancer d'autres investigations malgré les protestations du mari qui ne veux pas en rester là. 

Pendant ce temps, l'homme change d'identité, arrive en Californie et se faisant passer pour un ancien soldat et pour un romancier et scénariste, trouve une chambre chez une femme dont il parvient sans peine à gagner la confiance...puis à séduire sa fille Hilda, une vieille fille plutôt austère qui ne pensait jusque là qu'à son travail. Bientôt, sa jeune soeur Ann, une riche héritière, revient à la maison… 

vlcsnap_2012_10_05_08h37m28s31 

Ce n'est pas inoubliable mais assez original car c'est autant une  étrange romance qu'un film noir. Manifestement Florey et son scénariste se sont surtout intéressés à dresser le portrait d'un tueur séduisant qui vit au crochet des dames avant de les supprimer, à la manière du tonton de Teresa Wright dans L'OMBRE D'UN DOUTE…mais la ou Hitch. tout de même finissait pas le rendre inquiétant et à créer un vrai suspense, Florey assez ironiquement je trouve annihile les volontés meurtrières de ses "héros". Je n'en dit pas plus mais  j'ai plutôt aimé ce parti pris. On peut sans doute cependant regretter le manque de suspense et de tension de ce film. 

Zachary Scott joue donc un séducteur proche du personnage qu'il incarnait dans "Mildred Pierce" tourné la même année. Il possède en plus d'une vrai séduction un certain prestige intellectuel car il présente réellement quelques prétentions littéraires et le scénario en joue. Le rapport et le lien est évident entre le personnage un brin mythomane, qui se glisse dans différentes identités avec facilité, entre donc le grand menteur et …l'écrivain qui invente dans son travail littéraire. Il se servira d'ailleurs habilement de ce travail d'écrivain pour tenter de préparer un crime. 

Un seul personnage secondaire est intéressant, c'est une psychiatre qui tentera de démasquer le tueur derrière le séducteur. Quant aux autres interprètes, ils se font surtout remarquer par leurs sobriétés.  

Le travail de Florey est lui assez anonyme mais encore une fois il avait la chance de travailler avec un grand chef opérateur, James Wong Howe qui s'amuse un peu mais pas trop à jouer sur les ombres nocturnes inquiétantes de la pension de famille.

70737205

 

Vu en VOST. Passé à la TV chez nous.